Tapis Beni Ouarain : Que faut-il savoir à son sujet ?

Entre-temps, pendant les nuits froides du désert au Maroc, dans les régions montagneuses, les nomades devraient trouver un moyen de résister ou de supporter la fraîcheur. C’est ainsi l’avènement des tapis beni ouarain qui sont reconnaissables à leur grande taille et leur épaisseur.

Tapis Beni Ouarain : Qu’est-ce vraiment ?

Originaires du Maroc, les tapis Ben Ouarain étaient destinés à réchauffer les tentes nomades et les maisons berbères. Ils faisaient office de couvre-sol, de couverture et de literie, dont les nomades ne pouvaient se passer durant les nuits froides du désert marocain. Pour la fabrication de ces tapis, les habitants d’Atlas avaient l’habitude d’utiliser des pièces plus épaisses et plus lourdes. Les tapis Beni Ouarain offrent une chaleur et un confort appréciable pour le peuple éponyme qui vivait dans les régions montagneuses du nord du Maroc. Cependant, dans les habitations des régions basses où les climats sont plus doux, les tapis sont d’un modèle plus légers et sont même utilisés en guise de décoration. Les tapis Beni Ouarain s’intègrent dans pratiquement tous les styles de décoration d’intérieur. Les modèles bicolores blancs et noirs s’intègrent facilement dans tous les styles de décoration intérieure. Dans un décor rustique, les Beni Ouarain apportent une note de douceur. Tandis que dans un univers moderne, la touche ethnique prend le dessus. Les plus belles collections de tapis marocains comprennent aussi des Azilal, des Boucherouite ou encore des Kilims.

Que sont devenus les tapis Ouarain au fil des temps ?

À l’origine, les tapis Ouarain étaient destinés à aider les populations à supporter la fraîcheur. Mais, au fil des temps, les tisserandes berbères en font une production décorative et s’en servent même pour raconter une histoire à travers des figues ou des symboles. Ces pièces affichent traditionnellement des lignes géométriquement noires ou brunes, dessinées sur un fond de couleur neutre. Par ailleurs, il faut rappeler que les anciens modèles étaient plus petits, particulièrement en largeur. Les techniques de tissage au niveau des femmes d’Atlas étaient trop artisanales et ne peuvent donc pas leur permettre de produire des pièces de grandes tailles comme on les voyait dans les marchés occidentaux. En plus, de toute façon, elles avaient pour but de confectionner des couvertures, de quoi couvrir le sol pour résister à la fraîcheur, et non des tapis pour embellir les habitations

Moyens de production ou de confection des tapis Ouarain !

Les tapis des régions froides du Maroc étaient entièrement confectionnés à la main. Les femmes artisanes berbères utilisaient alors de la laine de mouton 100 % naturelle. En effet, les anciennes pièces en coton sont rarissimes. En revanche, le coton était la matière de base dans la confection des tapis berbères dans les régions du sud, qui sont des régions un peu plus chaudes. Seuls les nœuds sont confectionnés en laine.

Posts created 7

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut